• on mars 8, 2015 in News
  • PARC EXPO- QUARTIER D’AFFAIRES INTERNATIONAL- PMC- CHAUFFERIE COLLECTIVE- BARREAU AUTOROUTIER A350

    OU EN SOMMES-NOUS?

    mars 2015- communiqué vers la presse

     

    L’association des riverains rue Tivoli-Wacken et environs s’émeut depuis des années de l’installation inexorable de grands chantiers —activités tertiaires quasi exclusivement —dans tout le quartier nord de la ville de Strasbourg.

    Ces projets — extension notable du PMC, immeubles de bureau dans le quartier d’affaires international, PEX parc d’exposition 100 000 m2 de surface utile pour 180 millions d’euros construit à l’aplomb du PMC repoussé à la prochaine mandature, barreau A350 pour nouvelle sortie d’autoroute à l’arrière du Lycée Kléber, Centrale thermique mixte bois maïs gaz — sans vouloir remettre en question leur justification sur le plan économique pour le développement de notre métropole, vont générer une accumulation exponentielle de difficultés dues à une frénésie urbanistique faisant craindre un mille-feuille géré par des compétences différentes. (3 projets sur 4 gérés par l’eurométropole, le QAI étant géré par la ville de Strasbourg).

    Ainsi nous attirons avec fermeté l’attention de nos élus et de nos concitoyens sur les problèmes de circulation qui vont aller en grandissant (voitures et camions générant des bouchons – 22.000 véhicules par jour avenue Herrenschmidt avant extension du PMC).), de pollution (dépassements actuels des objectifs de qualité pour le benzène, les oxydes d’azote et les particules fines PM10 et PM2,5, mais aussi NOx), des parkings nettement insuffisants ( où vont stationner les futurs utilisateurs du PMC agrandi qui va être inauguré dans quelques semaines ), du bruit routier (transition entre aménagement autoroutier et voiries urbaines), des continuités écologiques et des consommations énergétiques et émissions de gaz à effet de serre.

    Tout un quartier allant du Parlement Européen jusqu’à la place de Haguenau va être impacté avec des conséquences non négligeables sur l’ensemble des riverains (Robertsau, Wacken, place de Bordeaux, Rue Kablé, Clémenceau, et Schiltigheim.

     

    Le préfet de Région, Monsieur Bisch, avait déjà (lors de l’enquête publique de juin 2012 pour les travaux d’extension du PMC), conclu dans son avis en tant qu’autorité environnementale (pièce 5.2 du dossier d’EP) « qu’il aurait été intéressant d’examiner , même grossièrement, l’impact potentiel cumulé de tous ces projets (PMC+ PEX) connus par la CUS sur la zone globale concernée par ces travaux et notamment sur les continuités écologiques. »

     

    Depuis lors, nous ne cessons de demander des études globales et objectives sur les impacts cités plus haut, sans avoir de réponse.

     

    L’autorité environnementale (AE) par le biais du Conseil Général de l’Environnement et du Développement durable (CGEDD qui conseille le gouvernement) va tout à fait dans notre sens puisqu’en date du 25 février 2015, dans son Avis délibéré sur le Programme Wacken Europe (n° Ae : 2014-103 / 2014-117) elle fait des remarques préliminaires à ces vastes opérations (voir DNA du 27 février 2015 Wacken : Des Études à peaufiner). Et mets l’accent sur la nécessité, en matière de périmètre du programme entier, que l’étude d’impact soit complétée par des données et des chiffres relatifs au projet PMC, en particulier sur l’imperméabilisation des sols, le trafic, le bruit, permettant ainsi de mieux en appréhender les impacts cumulés. Mais aussi sur les déplacements, la qualité de l’air, la sécurité routière, les continuités écologiques, les consommations énergétiques et émissions de gaz à effet de serre.

    L’Ae signale que l’étude l’impact gagnerait à être complétée par une cartographie et des données replaçant le quartier du Wacken dans le fonctionnement global de la ville et de son agglomération frontalière, afin d’en apprécier toutes les inter-relations ainsi que les trafics associés aux projets du programme à cette échelle.

     

    Ce que le préfet suggérait déjà en juin 2012 !

    Où en sommes-nous aujourd’hui ?

    Quelles études ont été entreprises depuis dans ces domaines prenant en compte l’ensemble des 4 projets (PEX, QAI, PMC, et liaison routière A350) ?

    Où se trouve la vision urbanistique dans un tel ensemble ? Mixité avec habitats, commerces ? (un commerce ne sera guère attiré dans un QAI constitué à 90% de bureaux).

    La chaufferie collective biomasse n’est pas prise en compte actuellement dans cette vision.

    Demeure le questionnement sur la justification d’installer un PEX dans ce quartier en passe d’être surchargé.

     

    Nous demandions à être reçu par le président de l’Eurométrople, Monsieur Herrman, qui n’a pas donné suite à notre demande de rendez-vous, mais nous a orienté vers Monsieur Fontanel en charge de nombreux dossiers et que nous rencontrerons en avril…

     

    Les Riverains du nord de Strasbourg et de Schiltigheim ont le droit et le devoir d’être informés sur ces problématiques.

     

    Arnault Pfersdorff

    Président de l’Association de défense des Intérêts Riverains rue Tivoli et Environs

    pfersdorff@me.com

     

    Georges Szwarc, vice-président

     

     

Mobilisez-vous en laissant un commentaire...
  • Name*

  • Email*

  • URL

  • facebook
  • twitter
  • email
  • download